Interpréter ses rêves et au delà

    Pour collaborer avec son âme  lorsque l'on débute le travail introspectif, le chemin le plus direct consiste à étudier ses rêves nocturnes, puis ses rêves éveillés. Cela peut sembler difficile notamment pour la majorité des hommes, peu à l'aise avec l'introspection et la rencontre avec les émotions enfouies, et pour de nombreux individus absorbés par la vie quotidienne. Nombreux sont mes patients et mes patientes qui ne se souviennent pas bien de leur rêves, et cela probablement parce qu'ils ont de la difficulté à rentrer en contact avec leur ressenti. Ils ont conscience néanmoins d'être coupés d'eux- même et que cela les prive d'un outil de travail intérieur formidable.

Comment se souvenir de ses rêves

...et travailler avec

     A ceux qui ont du mal à se rappeler leurs songes, je recommande d'avoir à coté de leur lit, un  stylo et un très beau carnet relié où ils devront noter toutes les bribes résiduelles de rêve au moment de leur réveil. Même si ce qui reste du rêve se résume à une phrase, il est indispensable de l'écrire avec le plus de détails possible. Par la suite, un peu comme une gymnastique de la mémoire et de l'attention, l'esprit se souviendra facilement de ses mouvements oniriques. Il saura que cela vous intéresse et se mettra en marche dans le sens d'évoluer vers d'avantage de capacités et de compréhension, un peu comme ces ordinateurs qui apprennent d'eux même et deviennent de plus-en-plus  intelligents....

L'authenticité et l'honnêteté de son désir à vouloir se connaitre soi-même est la clé de ce "yoga des rêves" qui commence par l'interprétation.

Prendre du temps pour décanter

    Lorsque l'on écrit un rêve, ce récit est déjà "déformé" par rapport à l'origine. J'ai déjà comparé la plongée introspective à la plongée dans les abysses océaniques, avec tout les jeux de pression, de courants et de forces  qui caractérisent la nature de l'eau. Il est important d'avoir conscience de cette distorsion inhérente à l'esprit duel (c'est-à-dire: séparé en conscience/inconscience), et de porter son attention sur le matériel inconscient à disposition, comme un archéologue minutieux, décrivant chaque détail avec attention: l'atmosphère du rêve, les personnages, leurs vêtements, leur âge,  si ils sont reconnaissables ou pas, si ils disparaissent ou pas...mais aussi si il y a du vent, et les sensations qui s'y exprimèrent comme celles qui résultent du fait de l'écrire. Un rêve à déchiffrer est comme une enquête policière à mener avec beaucoup de méticulosité et de recul.

Lorsque l'on interprète ses propres rêves, il est évident que ces interprétations sont,  non seulement filtrées selon les premières sensations du moment, mais souvent aussi prises au pied de la lettre. Or ce sont là deux écueils  qu'il est nécessaire d'éviter si l'on veut parvenir à traiter le message contenu. Par conséquent, il est bon de les transcrire ainsi que je l'ai mentionné ci- dessus, et d'attendre pour les analyser que les réactions premières épidermiques se soient estompées, pour y revenir plus tard, en les incluant dans un ensemble de rêves à contempler comme un processus global. 

Voir les détails, c'est aussi prendre en compte ce qui nest pas dit ou pas visible

...ce qui manque dans la phrase pour faire sens.

   Comme dans toute enquête, les détails minuscules ont beaucoup d'importance, de même que l'ambiance générale et toutes sortes d'associations libres produites à partir d'une première transcription du contenu manifeste. Les "non-dits" ont encore plus d'importance, ainsi que les bizarreries et incongruités qui dévient de voir ce qui pourrait être embarrassant pour le conscient.

Il ne faut pas oublier que l'esprit (le moi) est ainsi fait qu'il souhaite prendre conscience de lui-même, mais pas au point de renoncer à ses stratégies pour ne pas être démasqué pour l'illusion qu'il est en réalité.

Le rêve est un message qui se sert du langage de l'âme

     Un rêve ne possède pas un sens unique, mais de multiples sens , souvent équivoques. Pourtant, ils peuvent aider à mettre à la surface des problématiques ignorées, oubliées, en putréfaction, ou des voies favorables  et souvent indispensables pour l'évolution de la conscience.

  Comme l'inconscient fonctionne par "bandes" ou par "strates", il est important de comprendre que l'interprétation se fait également par couches successives de déductions, à partir d'un conglomérat de fragments.. Ces strates mobilisent un langage fait de sensations et d'images, plus rarement de sons, comme un collage ou un rébus à partir des expériences personnelles emmagasinées, mais aussi à partir  des expériences collectives héritées. Il faut beaucoup d'expérience et d'intuition pour extraire les éléments individuels des éléments collectifs, et les éléments qui vont même au-delà et  se rattachent aux mouvements encore plus vastes d'ordre cosmique.

Ni ceci ni cela

    Le monde onirique utilise les symboles, mais aussi la trame langagière et sonore pour rendre compte de problématiques, de désirs refoulés où du chemin à suivre. Ces symboles sont de plusieurs sortes, et porteurs de charges à la fois positives et négatives, dont la nature ne sera élucidée qu'après de nombreuses tentatives de révélations. Certains songes sont très positifs alors qu'ils manifestent une situation des plus souffrante .  De même, certains autres ont l'air extraordinairement merveilleux pour masquer une angoisse d'engagement ou évoquer au contraire une tentation de se perdre dans l'illusion. Il ne faut donc pas se hâter d'interpréter, mais plutôt prendre du temps pour contempler et décrire de façon affinée le rêve et les sensations qui en ont découlé.

Des vagues de conscience

     Les rêves arrivent par série de six ou sept. Ils déferlent en surface, puis disparaissent pendant un certain laps de temps, pour ressurgir à nouveau avec la même problèmatique si elle n'a pas été entendue ni résolue, ou une nouvelle, plus subtile. De cette manière l'âme tente d'élaborer une stratégie pour convaincre le conscient de modifier son jugement afin de trouver une résolution d'un complexe. Il se sert des éléments externes de la journée pour ouvrir sur d'autres perspectives.

Dans ce processus de 6 ou  rêves, les rêves subissent une grande évolution selon la possible perméabilité entre le conscient et l'inconscient . Il est possible  anisi de se rendre compte du degré de conscience acquis au fur et à mesure du temps.

Les rêves comportent de nombreux éléments directement liés aux noeuds irrésolus ou aux personnages du passé, ils contiennent aussi des éléments présents , mais aussi des éléments futurs. Pour l'inconscient, le temps n'existe pas. Conscient et inconscient sont contenus dans la "Conscience ultime". Passé, présent et futur y sont inclus. Il est tout à fait possible de prendre un rêve d'enfance et d'y voir à peu près tous les éléments illustrant ce qu'un adulte est devenu. Les rêves ressemblent à des poupées gigognes.

Le yoga du rêve et l'évolution de la conscience

     Le contenu des rêves évolue avec le niveau de conscience psychologique des individus en travail et leurs croyances. Plus la conscience  d'un individu est élevée, moins le but du rêve consiste d'un  passé ou du devenir. L'interprétation du rêve se transforme au fur et à mesure de l'entrainement en une véritable "activité-non-active", un yoga subtil où l'individualité de veille ne disparait pas totalement . Elle peut même transformer des éléments émotionnellement pénibles du rêve, ou avoir parfaitement conscience du rêve lui-même en tant qu'illusion. Il est par exemple possible d'analyser ses propres rêves en dormant, ou de maitriser directement ses pulsions reconnues comme telles. Bien des exercices sont possibles ainsi dans le monde onirique et  permettent ensuite de développer une vigilance plus accrue, dans le monde de veille. Il sera par la suite et avec l'entrainement possible de considérer la vie quotidienne comme un rêve, et de garder une distance par rapport aux évènements et aux émotions qui s'y manifestent constamment.   Ainsi, il apparaitra une continuité d'attention et de lucidité portée tout au long du jour comme de la nuit, tout au long des activités actives ou passives de l'esprit et du corps et ce permettant le déploiement d'une tranquillité de fond .

analyse et méditation

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×