Comment aller de l'avant?

  • Sassou
    Sassou

    le mercredi, août 28, 2013 à 21:54

    Lorsque j'avais 18 ans, j'ai été en couple avec un de mes professeurs du lycée, âgé de 40 ans. La relation a durée 1 an et demi et cet homme s'est révélé être sado-maso. Tout le contraire de ma personnalité. Il était donc violent, irrespectueux et me dénigrait régulièrement. J'ai été traité comme un objet juste là pour assouvir ses fantasmes. J'ai eu le courage de le quitter mais je n'en sors pas indemne. Depuis 4 ans je vis dans la crainte des gens qui m'entourent. J'ai un vrai problème avec les contacts physiques, personne ne peut me toucher sans qu'il faille que j'essuie l'endroit où il y a eu contact, si je ne fais pas ce geste, j'ai la chair de poule et je tremble systématique comme si ça me gênait sur ma peau. Lorsque quelqu'un (ami, membre de la famille...) me prend dans ses bras, très vite j'ai des sueurs et je suis mal à l'aise. Mon corps fuit dès que quelqu'un tend la main vers moi. J'ai l'impression d'avoir été violée psychologiquement et je ne sais pas comment me sortir de là. J'aimerai rencontrer à nouveau quelqu'un mais je n'y arrive pas à cause de ses soucis d'être touchée.
  • Mouthon Violaine
    Mouthon Violaine

    le dimanche, octobre 06, 2013 à 18:46

    Cher Sassou,

    Je suis bien navrée de vous répondre si tard (il y a eu un problème dans l'édition du site). Je viens de prendre connaissance de votre message.
    En premier lieu, je crois qu'il serait très nécessaire que vous alliez consulter un psychothérapeute, afin de pouvoir parler en toute liberté de ce qui vous est arrivé. C'est vraiment très important. Ne restez pas avec ce malêtre qui vous encombre. Autorisez vous à aller parler de tout cela.
    Parler vous aidera à éclairer et dénouer les véritables causes qui vous ont conduit à rechercher la présence de cet homme beaucoup pus âgé lorsque vous aviez 18 ans.

    Il est manifeste que vous avez beaucoup souffert de cette relation.
    Que se passait-il pour vous à la maison à ce moment là avec vos parents et votre fratrie?

    Concernant votre compulsion: qu'entendez vous par "j'essuie".....

    La parole doit précéder "le contact", car vous donnez ainsi l'autorisation à l'autre d'entrer dans votre champ d'intimité. Votre "être" a de la valeur.
    Votre désir compte.
    Vous dites "Mon corps fuit dès que quelqu'un tend la main vers moi"
    Le corps c'est d'abord la parole. La parole vous rendra votre intégrité.

    Violaine Mouthon

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.
×